Autisme

Je m’occupe d’une personne autiste

L’autisme est un trouble de développement permanent qui change la façon dont les gens communiquent et interagissent avec le monde. L’autisme est un trouble qui se présentent selon le spectre de l’autisme, ce qui veut dire qu’il existe une grande variation dans le type et la gravité des symptômes que les gens éprouvent. Cela signifie également qu’ils ont des besoins variés et complexes en matière de soins, allant d’un peu d’aide pour les activités quotidiennes à un soutien 24 heures sur 24.

  • Défi – communication et interaction sociale :

    Les personnes touchées par l’autisme ont tendance à avoir des difficultés à reconnaître ou à comprendre les sentiments et les intentions des autres et à exprimer leurs propres émotions, ce qui peut rendre difficile l’interaction sociale.

    Conseils aux aidants naturels :

    • Utilise toujours le nom de la personne quand tu commences à communiquer avec elle pour qu’elle sache que tu lui parles
    • Assure-toi qu’elle est attentive avant de lui poser une question ou de lui donner des directives
    • Dis-en moins et dis-le lentement; fais une pause entre les mots et les phrases pour lui donner le temps d’assimiler ce que tu as dit
    • Pose des questions courtes et précises
    • Sois conscient de l’environnement – un endroit bruyant ou plein de gens peut nuire à la capacité de traitement de l’information pour une personne autiste
    • Évite d’utiliser l’ironie, le sarcasme ou l’exagération, car les personnes autistes peuvent prendre les choses au pied de la lettre
    • Utilise des supports visuels, tels que des photographies, des affiches, des dessins au trait et des symboles
    • Écris-le, en répondant aux questions où, quand, qui, quoi, comment et pourquoi
  • Défi – détresse et enfermement :

    Lorsque les choses deviennent trop difficiles pour une personne autiste, elle peut passer en mode de détresse et d’enfermement. Cette perte de contrôle peut être exprimée verbalement (crier, hurler, pleurer, etc.) ou physiquement (donner des coups de pied, se battre, mordre, etc.).

    Conseils aux aidants naturels :

    • Donne-lui du temps – il lui faudra un certain temps pour se remettre d’une surinformation ou d’une surcharge sensorielle
    • Éteins la musique forte et les lumières vives ou toute autre chose qui peut réduire la surcharge d’information
    • Donne-lui de l’espace – essaie de créer un espace calme et rassurant. Si vous êtes dans un lieu public, demande aux gens de se déplacer et de ne pas vous fixer
    • Utilise les échelles de stress pour aider à transformer les émotions en concepts plus concrets. Tu pourrais utiliser des chiffres, par exemple, 1 = calme et 5 = stressé ou fâché. Tu peux aussi utiliser des couleurs, par exemple vert = calme et rouge = stressé ou fâché
    • Donne-lui la possibilité d’exprimer sa frustration de manière appropriée, par exemple en frappant un oreiller, en déchirant du papier ou en pressant une balle anti-stress
    • Réduis au maximum les éléments déclencheurs, tels que les changements de routine
  • Défi – comportement répétitif :

    Le comportement répétitif peut inclure des battements de bras ou de mains, des balancements et des coups de tête. Il peut s’agir d’un moyen de gérer l’anxiété, de bloquer l’incertitude ou d’obtenir des informations sensorielles.

    Conseils aux aidants naturels :

    • Réfléchis à la fonction du comportement répétitif ou de l’obsession. Qu’est-ce que la personne en obtient? Est-ce que cela réduit son anxiété?
    • Si le comportement est en réaction à une information sensorielle, tu pourrais voir que modifier l’environnement (par exemple, éteindre les lumières fortes), peut aider à réduire l’anxiété et donc le comportement
    • Créé un environnement aussi structuré et prévisible que possible. Prépare une série d’activités apaisantes pour réorienter la personne
    • Fixe des limites claires et explique pourquoi et où il est acceptable ou non de se comporter de certaines manières
    • Si quelqu’un se comporte de manière inappropriée, essaie de ne pas crier ou accorder trop d’attention à ce comportement. Une réaction calme peut aider à diminuer ce comportement avec le temps
  • Défi – relations familiales et soucis concernant l’avenir

    Avoir un frère ou une sœur autiste peut être stressant par moments. Tu peux avoir l’impression que ton frère ou ta sœur reçoit plus d’attention ou n’est pas réprimandé aussi souvent que toi. Tu peux aussi t’inquiéter des besoins futurs de soins de ton frère ou ta sœur autiste, surtout lorsque tes parents ne sont plus en mesure d’être le principal aidant.

    Conseils pour les frères et sœurs :

    • Il est important de se rappeler que tes parents ne t’aiment pas moins
    • Parle à tes parents et dis-leur ce que tu ressens
    • Si tu penses que tu ne peux pas parler à tes parents, essaie de parler à un autre membre de la famille, un ami de la famille, un enseignant ou un autre adulte, ou appelle un ligne d’assistance
    • Il peut être utile de se rencontrer en famille pour discuter des options de soins idéales pour ton frère ou ta sœur autiste dans le futur
  • Tu peux demander de l’aide :
    • Communique avec Autisme Canada sur autismontario.com  ou compose le 1-800-472-7789
    • Partage tes expériences et tes préoccupations avec d’autres jeunes aidants naturels dans notre groupe de soutien par les pairs en ligne ou participe à la conversation dans notre forum en ligne
    • Appelle le ligne d’assistance Jeunesse, J’écoute au 1-800-668-6868 ou envoie un texto au 686868

    Tu ne sais pas par où commencer? Appelle notre ligne d’assistance 24 h/24, 7 j/7 ou joins-toi à notre clavardage en direct pour trouver des ressources dans ta communauté.

*Source: National Autistic Society

https://autism.org.uk